Une semaine à Miami.

Salut Internet !

Notre saison de voyages est bientôt terminée – reste au programme un petit week-end londonien – et on a enfin le temps de te raconter nos aventures estivales ! Parmi celles-ci, nos 4 semaines passées entre New York et la Floride resteront le moment fort de notre été et le plus long voyage loin de la maison, de la famille et des amis. Alors, plutôt que d’écrire un roman sans fin, on préfère te raconter tout ça à travers plusieurs articles ponctués de conseils et bonne adresses.

Premier volet: Miami et Key West !

photospothudson


Poser nos valises pour un mois à New York nous offrait la possibilité de bourlinguer un peu… Bien plus que Boston, Philadelphie ou Washington, ce sont Miami et les Keys qui ont capté notre enthousiasme malgré la saison délicate qui s’annonçait. Car en raison de son climat tropical, le sud de la Floride passe en mode humide dés l’arrivée de l’été. Les pluies peuvent y être abondantes avec ouragans et/ou tornades en guise de cerise sur le gâteau. Et c’est au sortir d’un ciel apocalyptique, après quelques périlleuses tentatives d’atterrissage et à cours de kérosène que notre vol en provenance de New York s’est posé non sans encombres sur le sol détrempé de Fort Myers et, après ravitaillement, Miami !

Au delà du risque de connaître de gros épisodes orageux, c’est surtout la chaleur humide qui s’avère handicapante à Miami. Nos journées dégoulinaient sous les 30° et ce jusque parfois tard le soir. On te fait pas de dessin, une large partie de notre budget s’est écoulée dans les rafraîchissements ! Enfin, n’oublions pas les moustiques qui ont transformé certaines de nos escapades en véritable cauchemar ! Si comme nous tu visites Miami en été, tu seras peut-être contraint de faire une croix sur les Everglades et certains parcs nationaux si la concentration des insectes est trop élevée. Dans tous les cas, une signalétique à l’entrée des parcs et réserves t’informera sur la présence acceptable ou non des moustiques.

Après avoir lu tout ça, t’as plus trop envie de partir en Floride, n’est-ce pas ?!
Promis, on va te faire changer d’avis en partant à la découverte de Wynwood, South Beach et Key West !

photospothudson

Miami, ce n’est pas qu’une succession de plages paradisiaques garnies de palmiers. C’est aussi une richesse architecturale, une culture artistique très présente et des quartiers insolites à explorer. Parmi eux, le Wynwood Art District. Un musée urbain à ciel ouvert  de 2km² articulé autour du Wynwood Walls, un projet né en 2009 qui renferme et renouvelle régulièrement les oeuvres de grosses pointures du street art. Wynwood Walls est un bon point de départ pour explorer le district mais, selon moi, un peu trop clean dans l’idée que l’on peut se faire du street art. Les rues adjacentes respirent finalement davantage l’art urbain même si la plupart des fresques sont réalisées dans un cadre légal.

Au delà de l’incroyable richesse des oeuvres, on trouve à Wynwood des dizaines de boutiques, restaurants et galeries d’art. Par la force des choses, la NW 2nd Ave est devenue l’artère principale du quartier, principalement entre la 20è et la 29è rue. Mais les bonnes adresses fleurissent aussi au delà : L’excellente boulangerie Zak The Baker , le très pointu Design gift shop Glottman, Base si tu cherches des fringues stylés… On te conseille aussi de goutter les tacos chez Coyo Taco ou les donuts salés chez The Salty Donut. De te laisser séduire par les idées déco à l’Appartement Store et de déguster une glace à l’Azote chez Lulu’s Ice Cream. Tu retrouves toutes les coordonnées et un tas d’autres adresses sur notre page tips & stuff consacrée à Miami.

trois p’tits conseils : Wynwood reste un quartier en pleine mutation et la hausse du prix des loyers fait fuir certains commerçants. Du coup, même si on garde un oeil là dessus, il n’est pas exclu qu’une ou l’autre boutique ait déménagé entre temps… Aussi, même si la sécurité de l’arrondissement s’est fortement améliorée grâce aux nombreuses patrouilles, les autorités suggèrent de ne pas s’y aventurer seul le soir. Notre troisième conseil est donc de profiter du « Second Saturday Art Walk » qui attire beaucoup de monde chaque second samedi du mois et qui voit la présence policière renforcée.

photospothudson photospothudson photospothudson


Changement de décor, direction Miami Beach !

Miami et Miami beach sont deux entités différentes et il est préférable de ne pas y passer en coup de vent. En effet, si Miami Beach et ses 39 km² semblent déjà très vastes, on a rapidement compris qu’un second séjour serait nécessaire pour explorer les 141 km² de Miami ville. Á titre d’exemple, la superficie de Manhattan est de 59 km² et 105 km² pour Paris… On a donc passé davantage de temps à l’ombre des palmiers de South Beach qu’entre les buildings de Brickell.

Qui dit South Beach dit inévitablement le Architectural District et ses façades Art Déco. La quartier abrite 960 bâtiments classés, construits entre les années 20 et 40 et essentiellement regroupés sur Ocean Drive, Collins Ave et Washington Ave. N’hésite pas à passer la porte des bars et hôtels car la déco intérieur vaut également le détour ! Nombre de films ont été tournés sur et aux abords de Ocean Drive dont le mythique Scarface. D’autres immeubles sont également connus pour avoir été le théâtre de scènes de crime à l’image de la Villa Casa Casuarina, plus connue sous le nom de Versace Mansion. Côté plages, y a d’quoi faire même si certaines sections peuvent sembler abandonnées. Mais dans tous les cas, on te conseille de te balader sur le Lummus Park puis le Miami Beach Boardwalk qui longe la plage et les jardins des hôtels et résidences privées. Depuis South Beach, on a aussi relié Wynwood à pied en traversant les Venetian Islands. On a connu route plus agréable mais la partie traversant les petites îles résidentielles est assez sympa. Plus au sud, le South Pointer Pier et ses alentours ravira le joggeur qui est en toi.

photospothudson

photospothudson

photospothudson

Où dormir à Miami Beach ?

On a passé nos nuits dans trois hôtels différents, The Hall South Beach, le Croydon Hotel et le Lincoln Arms Suites. Les deux premiers nous ont laissé une très agréable impression. La déco du Hall South Beach est très soignée et les chambres, originales, sont très confortables. Celles du Croydon Hotel sont plus conventionnelles mais plus spacieuses. Évidemment, piscine, bar et restaurant font partie du programme mais le rooftop aménagé du Croydon nous aura définitivement conquis. Á l’opposé, on a pas trop accroché à l’ambiance du Lincoln Arms Suites. Certes on parle ici de studio et appartements plutôt que de chambres mais l’atmosphère et la qualité des prestations laisse franchement à désirer. Éclairage sommaire, insonorisation médiocre, équipements bas de gamme… On ne reviendra pas ! Néanmoins, mixer différents hôtels peut s’avérer plus économique que de passer une semaine complète dans un établissement à 300$/nuit. On ne regrette donc pas notre méthode habituelle de composer notre séjour un peu à l’arrache en réservant certaines de nos chambres en last minute.


Et Key West dans tout ça ?

Au départ de Miami, les options pour rallier Key West sont nombreuses mais avec un trajet d’environ 260 km sur une route où la vitesse est limitée à maximum 90 km/h, le voyage vers l’extrême sud de la Floride est assez long. Du coup, la location d’une voiture était pour nous l’option la plus pratique puisque un A/R vers Orlando était également prévu à quelques jours d’intervalle. C’est donc cheveux au vent, confortablement installés dans notre Beetle cabrio que l’on prit la route ! Cette fameuse route que les guides de voyages nous vendent comme paradisiaque et qui, finalement, s’avère n’être qu’une interminable ligne droite entourée d’une eau turquoise souvent défigurée par les rambardes de protection… Mais notre erreur aura peut-être été de n’avoir fait aucun arrêt à Key Largo, Islamorada ou Marathon, trois Keys souvent qualifiées d’idylliques.

photospothudson

C’est sous une chaleur accablante que l’on arrivera enfin à Key West, plus précisément sur Duval Street où se concentrent bars, restaurants et attrapes touristes. Ici et là, quelques jolies façades victoriennes, parfois coloniales se noient dans les gigantesques palmiers. Des coqs partagent l’espace avec pick-up et scooters. L’ambiance est chaleureuse, il y a des concerts dans presque chaque bar et la musique se mêle au brouhaha de la rue. Cuba à quelques encablures de nous, le doux parfum du bout du monde est palpable. Petite déception de n’y être resté qu’une journée… La faute aux 3h30 de route nécessaires pour regagner Miami. Les pieds dans l’eau, on aura malgré tout profité d’un très romantique couché de soleil au Fort Zachary Taylor State Park – moyennant un droit d’entrée de 6$, rien que ça ! – avant de déguster d’excellents Fish & Chips et pinces de crabe chez Pinchers.

photospothudson

photospothudson

Comme pour réparer la bourde de n’avoir visité aucune île de l’archipel la veille, on est parti se balader à Key Biscayne le lendemain matin. Beaucoup plus proche de South Beach – Elle n’est d’ailleurs pas reliée par la route qui mène à Key West – c’est à Key Biscayne que se tient chaque année le tournoi de tennis de Miami. Au sein du Bill Baggs Cap Florida State Park, on croise lézards, hérons et, plus rarement, pélicans et dauphins. Aussi, en tant qu’amateurs d’architecture contemporaine, on a apprécié explorer les quartiers résidentiels où certaines constructions nous ont laissé rêveurs…

photospothudson

photospothudson

Trois p’tits conseils si tu pars explorer Key West : Ne commets pas la même erreur que nous et réserve une ou deux nuits sur le chemin qui mène à Key West. T’auras l’occasion de visiter l’une ou l’autre Key et pourquoi pas prendre le temps de faire de la plongée ou partir au large admirer les dauphins. Aussi, évite de reprendre la route à la tombée de la nuit. L’éclairage est très mauvais, souvent inexistant, ce qui n’est pas idéal pour engloutir les kilomètres. Plus globalement, si tu envisages la location d’une voiture, l’agence te proposera certainement un SunPass moyennant un petit supplément… Les autoroutes étant payantes, le SunPass est un bon deal pour éviter les mauvaises surprises et les amandes. En pratique, le SunPass est embarqué dans le véhicule et scanné au passage des stations de péages, histoire de rouler tranquille.

Enfin, en lisant ces quelques lignes tu auras compris que la météo nous aura épargné pendant une bonne partie de la semaine, bien que la meilleure période pour visiter la Floride reste celle qui s’étend de Octobre à Avril. Concrètement, nous avons passé les deux premiers jours sous une pluie battante mais la chaleur était telle que la moindre accalmie nous séchait les fringues presque instantanément. Au delà de cette introduction tempétueuse, on a connu quelques épisodes orageux tout au long du séjour mais rien qui puisse entraver les projets au quotidien. Le début de l’été nous à donc semblé être une transition relativement acceptable vers la saison des pluies mais en cette époque de changement climatique, on ne pourra peut-être pas en dire autant d’ici quelques années ( Cf. l’ouragan Irma qui a ravagé Saint-Martin, Anguilla, Porto Rico et fortement touché Cuba, les Keys et Miami quelques semaines plus tard )


On pourrait continuer à écrire de longues lignes mais on ne voudrait pas t’assommer ! Alors, si t’as envie de prolonger le plaisir, on te balance notre modeste vidéo dans laquelle tu verras tout ce qu’on vient de te raconter ainsi que quelques petits extras…
Tu trouveras toutes nos bonnes adresses floridiennes ici et n’hésite pas à nous rejoindre sur Facebook et Instagram !

On se retrouve dans l’article suivant pour parler de New York. Ciao !

Ju.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s