Paris l’été : Balades et bonnes adresses #3

Troisième et dernier volet de nos conseils promenades si tu visites Paris l’été. Aujourd’hui, on t’embarque dans deux univers très différents : D’un côté, l’incontournable quartier de la Tour Eiffel, pas si cliché que ça, tu verras. De l’autre, une virée shopping arty dans le Marais.


• Tour Eiffel, mais pas que :

Inutile de préciser que le quartier de la mythique Tour fourmille de touristes et de vendeurs ambulants… J’te rappelle qu’on débarque sur l’un des sites touristiques les plus visités au monde ! Mais une fois la Dame de Fer immortalisée sur leur carte SD, la majorité des voyageurs ne s’aventure pas davantage dans le secteur… Du coup, au départ du Palais de Chaillot { Métro Trocadero, ligne 6, 9 }, on rejoint la Rue d’Iéna en empruntant les jardins du Trocadero pour ensuite retrouver l’Avenue du Président Wilson, direction le Palais de Tokyo. Sur ta droite, l’escalier vertigineux offre l’une des plus belles vue sur la Tour Eiffel surplombant les toits de Paris ! { Tu as raison, cette photo n’est pas très estivale mais avoue qu’elle est cool ! }

img_1567

Selon l’humeur, on peut soit dévaler les marches vers les rives de la Seine, soit rester là haut pour une pause culture au Palais de Tokyo et/ou au Musée d’Art Moderne de la ville de Paris. D’un côté, on trouve des expositions et performances qui dépassent souvent les frontières de l’Art contemporain, voire de notre compréhension. De l’autre, une collection permanente au sein de laquelle tu peux admirer l’un ou l’autre Picasso, Matisse ou Haring pour ne citer qu’eux. Dans tous les cas, un passage à la librairie du Palais de Tokyo est obligatoire tant la sélection de bouquins est pointue et variée !
On passe côté Rive Gauche, par le Pont d’Iéna ou la Passerelle Debilly et rejoignons le magnifique jardin de Musée du Quai Branly. En accès libre, ouvert au public du mardi au dimanche, jusqu’à 21h15 le jeudi, vendredi et samedi, ce jardin buissonnant est propice à la méditation grâce à un délicat mélange de graminées, de bambous et d’un somptueux mur végétal. Les allées serpentent sous le bâtiment dessiné par Jean Nouvel et mènent à la Rue de l’Université. Garde un oeil sur l’imposante Dame de Fer car le contraste de son architecture avec celle des façades bordant le Champs de Mars vaut bien quelques prises de vue !

img_1567
img_1567

La pelouse du Champs de Mars est souvent étouffée par les groupes de touristes et les parisiens venus pique-niquer entre amis… Le jardin n’en reste pas moins agréable pour les balades, surtout le matin des journées présenties caniculaires. La visite se fait selon l’humeur et si le timing le permet, n’hésite pas à te perdre dans les rues adjacentes pour détailler les façades des nombreux hôtels particuliers du quartier. Ici et là, boulangeries et bistros nous ouvrent l’appétit… On prendra le temps d’étudier les prix de la carte avant de passer la porte d’un restaurant car l’addition pourrait s’avérer salée.

Pour terminer ces 7 kilomètres de marche, on repasse par l’un des jardins flirtant avec les pieds de la Tour Eiffel, direction le Port de Suffren pour quelques minutes au bord de l’eau. Ensuite, je t’emmène dans un décor de film. Si, si ! Bien connu des cinéphiles, le pont de Bir-Hakeim se transforme régulièrement en lieu de tournage. Tu l’as sûrement aperçu dans Taxi 2, Dexter ou Inception… Quelques marches plus bas, l’Allée des Cygnes se dresse au beau milieu de la Seine. Totalement oubliée des visiteurs étrangers, elle mérite pourtant qu’on lui porte un soupçon d’intérêt. En effet, c’est au bout de son petit kilomètre que l’on trouve la réplique miniature de la Statue de la Liberté de New York, chacune construite ici, à Paris !
Retrouve le trajet détaillé de cette première balade sur notre carte interactive.

img_1567


• Shopping arty dans le Marais, l’autre balade du jour :

On bascule d’un univers à un autre; arrêt Bastille sur la ligne 1, 5 ou 8 du métro parisien, nous voilà aux portes du Marais. Deux itinéraires s’offrent à nous, je t’en parlerai dans les lignes subséquentes… Mais commençons par la Place des Vosges au départ de la Bastille en empruntant la Rue des Tournelles où les amateurs de street art feront un arrêt au n° 25, à la galerie Berthéas les Tournesols. Juste derrière, la charmante Place des Vosges, célèbre notamment pour avoir hébergé Victor Hugo, invite à la détente. Sous les arcades, quelques belles enseignes survivent malgré les loyers exorbitants des lieux. Dammann Frères au n° 15 et Carette, l’une des plus jolie et ancienne pâtisserie du quartier au n° 25.

img_1567

Après avoir dégusté une délicieuse glace italienne chez Amorino, on remonte la Rue de Turenne où quelques belles galeries d’art cohabitent. Michel Rein au n°42, Almin Rech au n°64 mais surtout ma préférée, la galerie Perrotin dont l’entrée principale du N°76 se tient dans une superbe cour intérieure typiquement parisienne. Le quartier regorge d’espaces d’exposition et les rues Sainte-Anastase, De Thorigny ainsi que les alentours de la Rue Charlot combleront également les amateurs d’art…
Et si on f’sait un peu de shopping ?! Aux abords de la Rue de Turenne, le n°18 du Boulevard des Filles du Calvaire abrite la jolie boutique Maison Kitsuné. Plus qu’un simple point de vente de la célèbre griffe, on peut également y siroter un p’tit café à l’entre-sol. Toujours à quelques pas de la Rue de Turenne, j’te conseille les boutiques A.P.C. et Le Slip Français respectivement au n°112 et 137 de la Rue Vieille du Temple. Un p’tit creux ? En route pour la Rue de Bretagne et le Marché des Enfants Rouges ! Dans le plus vieux marché couvert de Paris, tu trouves des étals de fruits, légumes, épices et condiments ainsi qu’un traiteur libanais, un snack japonais, une épicerie italienne et quelques restaurants dont les terrasses ne désemplissent pas. Avec un peu de chance, toujours Rue de Bretagne, on peut aussi atterrir en plein coeur d’une brocante où les éditions design et vintage se négocient parfois à prix d’or.

img_1567

Maintenant repu, on pourrait s’éloigner du Marais vers le Canal Saint Martin en passant par le Carreau du Temple, le passage Vendôme reliant la rue Béranger à la Place de la République pour enfin flâner Quai de Valmy où tu reconnaîtras quelques décors du film Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain. Perso, je préfère flâner ici, à la recherche de la Rue des Francs-Bourgeois et la Rue des Rosiers. Là bas les boutiques branchées se mêlent aux bistros en tout genre. Impossible de te conseiller une adresse particulière tant le choix est large et varié mais une chose est certaine, un détour par la ravissante Rue du Trésor est obligatoire. Plutôt charmante impasse que rue commerçante, c’est l’abondance de verdure qui m’attire ici. Petit crochet ensuite par la galerie Sakura au 21 Rue du Bourg Tibourg avant de débouler Rue Sainte-Croix de la Bretonnerie. Pierre Hermé pour les gourmands, Fleux pour les accrocs de la déco et le Lomography store pour les photographes nostalgiques, ici encore les belles enseignes pullulent ! La balade pourrait s’éterniser des heures durant mais elle devra sans conteste conduire à la fontaine Stravinsky et au Centre Pompidou pour un ultime arrêt culture !

img_1567

Pour découvrir d’autres balades parisiennes, clique sur notre google map ci-dessous, visite notre page tips & stuff pour toutes nos bonnes adresses parisiennes et Petit rattrapage des promenades précédents ici et ici !

On se voit très vite dans un prochain article 😉

Ju.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s